In order to bring you the best possible user experience, this site uses Javascript. If you are seeing this message, it is likely that the Javascript option in your browser is disabled. For optimal viewing of this site, please ensure that Javascript is enabled for your browser.
Did you know that your browser is out of date? To get the best experience using our website we recommend that you upgrade to a newer version. Learn more.

Questions fréquentes

HeartScore France

Vous trouverez ci dessous les réponses aux questions les plus fréquemment posées.



1. Qu'est-ce que HeartScore®?

2. Qu'est-ce que le projet SCORE?

3. Qui peut utiliser HeartScore®?

4. J'aimerais utiliser HeartScore®, mais je n'ai pas Windows sur mon ordinateur

5. Dans quels pays HeartScore® s'applique-t-il?

6. Quel modèle de HeartScore® dois-je choisir?

7. J'ai entendu dire que des versions nationales de HeartScore® seraient disponibles, est-ce vrai ?

8. J'aimerais en savoir plus sur le concept de risque utilisé dans HeartScore.

9. J'aimerais utiliser HeartScore®, mais je crains que l'utilisation du programme n'interfère avec la manière dont je traite mes patients.

10. Quand HeartScore® sera-t-il mis à jour? 

11. Je vis en dehors de l'Europe et je souhaiterais utiliser HeartScore® avec mes patients. Quel modèle dois-je utiliser ?

12. Quels types de patients bénéficieraient de l'utilisation de HeartScore® ?

13. J'ai des suggestions pour améliorer HeartScore®, qui dois-je contacter ? 

14. Est-il possible d'utiliser HeartScore® pour la prévention secondaire des MCV ?

15. J'aimerais utiliser HeartScore® pour des patients souffrant de diabète, mais HeartScore® n'inclut pas le diabète comme un facteur de risque indépendant. Comment prendre en charge ces patients ? 

16. J'envisage d'utiliser HeartScore®, mais je suis préoccupé par le fait que le logiciel n'intègre pas l'indice de masse corporelle comme un facteur de risque indépendant.

17. J'ai remarqué que les prédictions du risque dans HeartScore® sont différentes de celles des tables de risque SCORE publiées.

18. Considérations du Patient

19. Comment obtenir une version papier des nouvelles Recommandations Européennes de Prévention des maladies cardiovasculaires ?

20. Pour quelle raison certains pays européens ont-ils été reclassés dans la catégorie des régions à faible risque ?

21. Je n'ai pas trouvé de réponse à mes questions dans la FAQ. Que dois-je faire?


1 - Qu'est-ce que HeartScore®?
HeartScore® est un programme en ligne de prévision et de gestion des risques qui aide les médecins à optimiser la réduction des risques cardiovasculaires de chaque patient. Le programme HeartScore® repose sur la technologie Internet et utilise la fonction de risque et les données du projet SCORE. Le programme en ligne HeartScore® estime le risque de décès cardiovasculaire en fonction de l'âge, du sexe, des habitudes tabagiques, de la tension artérielle, du cholestérol sanguin et du rapport cholestérol total/cholestérol HDL. Il montre le risque absolu de MCV dans un graphique à barres et la contribution des facteurs de risque modifiables au risque total sur un graphique circulaire. L'effet escompté de l'intervention est calculé à partir d'essais cliniques randomisés d'hypertension et d'hypercholestérolémie menés à grande échelle. À la fin de la consultation, le médecin peut imprimer les conseils de santé d'une personne en fonction de son profil de risque réel. Actuellement, une version européenne (risque élevé et risque faible) et des versions nationales sont disponibles. Toutefois, le programme est conçu pour s'adapter aux conditions locales (tables nationales étalonnées et traduction) via les Sociétés Nationales de Cardiologie. Les versions européennes de HeartScore® sont actuellement disponibles en anglais et comprennent deux modèles :

« Risque Européen Faible » pour l'Andorre, l'Autriche, la Belgique, Chypre*, le Danemark, la Finlande, la France*, l'Allemagne*, la Grèce*, l'Islande, l'Irlande, Israël, l'Italie, le Luxembourg, Malte, Monaco, les Pays-Bas*, la Norvège, le Portugal, Saint-Marin, la Slovénie, l'Espagne *, la Suède *, la Suisse et le Royaume-Uni

« Risque Européen Élevé » pour la Bosnie-Herzégovine*, la Croatie*, la République tchèque*, l'Estonie*, la Hongrie, la Lituanie, le Monténégro, le Maroc, la Pologne*, la Roumanie*, la Serbie, la Slovaquie *, la Tunisie et la Turquie *; et risque très élevé (HeartScore® peut sous-estimer le risque dans ces pays) : Albanie, Algérie, Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Bulgarie, Égypte, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lettonie, Macédoine du Nord, Moldavie (république de), Fédération de Russie*, République arabe syrienne, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine et Ouzbékistan. Remarque : *Des versions nationales de HeartScore® sont disponibles.

Le modèle de calcul utilisé se fonde sur le projet SCORE (Conroy R.M., Pyörälä K., et al."Estimation of ten-year risk of fatal cardiovascular disease in Europe: the SCORE project"". European Heart Journal (2003) 24:987-1003), qui regroupe plus de 200 000 personnes. Les modèles nationaux seront fondés sur un étalonnage de cette fonction par rapport aux statistiques nationales de mortalité. Remarque : Des tables mises à jour et réétalonnées sont maintenant disponibles pour la Belgique, l'Allemagne, la Grèce, les Pays-Bas, l'Espagne, la Suède et la Pologne.

2 - Qu'est-ce que le projet SCORE?
La Société Européenne de Cardiologie a commencé le développement d'un nouveau système d'évaluation du risque (SCORE) à partir des données de 12 études européennes de cohorte (N = 205,178) couvrant une grande étendue géographique à différents niveaux de risque cardiovasculaire. Les données de SCORE portent sur plus de 3 millions d'années-personnes d'observation et 7,934 événements cardiovasculaires fatals.

3 - Qui peut utiliser HeartScore®?
HeartScore® a été développé pour la pratique clinique et peut être utilisé par les médecins ainsi que par les infirmières et les autres professionnels de la santé impliqués dans la prévention primaire des maladies cardiovasculaires. HeartScore® peut également être utilisé à des fins de recherche. HeartScore® n'est pas destiné à être utilisé par des personnes sans formation clinique. Le message transmis par HeartScore® concernant le risque absolu et relatif de MCV d'une personne ne doit jamais être considéré de manière isolée, et doit toujours être communiqué par des professionnels de la santé. L'information sur les risques doit être soigneusement adaptée aux ressources de chaque patient. L'intention derrière le programme Web HeartScore® n'est pas d'imposer des connaissances inutiles sur les risques à un grand nombre de personnes si elles ne sont pas prêtes à faire face aux changements de mode de vie proposés. L'idée est que le médecin et le patient déterminent ensemble la méthode de réduction des risques qui produira les meilleurs résultats et qui sera adaptée au patient en question ainsi qu'à sa capacité à faire face à ces changements de mode de vie. Le programme en ligne HeartScore® peut également être utilisé dans les cas où l'on doute qu'un patient présente un risque élevé de développer une maladie cardiovasculaire ou si le patient a besoin d'un aperçu de son profil de risque et de suggestions sur la façon dont il peut être modifié. 

4- J'aimerais utiliser HeartScore®, mais je n'ai pas Windows sur mon ordinateur.

L'utilisation du Système d'Exploitation Windows n'est pas obligatoire pour pouvoir utiliser le programme en ligne HeartScore®. Toutefois, malgré des efforts continus pour assurer la meilleure expérience de navigation aux visiteurs de notre site Web, il se peut que nos sites ne s'affichent pas dans votre navigateur comme nous le souhaiterions, en particulier si vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer.
Ce site est optimisé pour les dernières versions des navigateurs suivants :

  • Chrome (Mac, Windows, iOS et Android)
  • Safari (Mac et iOS uniquement, car la version Windows est abandonnée)
  • Firefox (Mac, Windows)
  • Internet Explorer
  • Opera (Mac, Windows).

Veuillez également noter que vous avez toujours la possibilité d'utiliser les tables de risque SCORE en version papier. Les tables de risque SCORE font partie de la 4e version des Recommandations Européennes de Prévention des Maladies Cardiovasculaires. Le résumé des Recommandations a été publié à la fois dans le European Heart Journal et dans le European Journal of Cardiovascular Prevention and Rehabilitation.

5 - Dans quels pays HeartScore® s'applique-t-il ?
Le programme en ligne HeartScore® a été créé pour être utilisé par les cliniciens et médecins européens dans les pays où l'ESC est représentée par une Société Nationale de Cardiologie.

6 - Quel modèle de HeartScore® dois-je choisir ?
Pour la version européenne de HeartScore®, vous devez choisir entre les tables de haut de faible risque européen. Pour les versions nationales, puisque vous devez choisir en premier lieu le pays où vous exercez votre activité de prévention, vous ne choisissez pas vraiment le modèle sauf si plusieurs modèles sont disponibles pour ce pays.

7- J'ai entendu dire que des versions nationales de HeartScore® seraient disponibles, est-ce vrai ?
Le logiciel internet HeartScore® est actuellement disponible en anglais pour la version européenne et plusieurs versions nationales ont déjà été lancées. Veuillez contacter votre société de cardiologie nationale pour en savoir plus sur le développement de HeartScore® dans votre pays.

8 - J'aimerais en savoir plus sur le concept de risque utilisé dans HeartScore.
Le risque absolu de MCV peut être défini comme la probabilité qu'un événement clinique (ici, une MCV fatale) se produise chez une personne sur une période donnée. La prévision porte sur 10 ans. Le graphique de risque absolu de MCV comprend trois barres. La barre de gauche représente le risque du patient à la date de l'examen. Elle illustre le risque absolu de MCV chez le patient au cours des 10 prochaines années (1). La barre du milieu présente le risque relatif. Ce graphique peut être utilisé pour montrer aux patients jeunes présentant un risque total faible que, par rapport à d'autres individus appartenant au même groupe d'âge, leur risque peut être beaucoup plus élevé que la normale. Cela peut les aider à prendre de bonne décisions quant au tabagisme, à la nutrition et à l'exercice, tout en signalant les personnes qui pourraient devenir des candidats à un traitement. La barre de droite présente le risque si le patient atteint les objectifs du traitement. Il convient de signaler que le logiciel internet HeartScore® est conçu pour prévoir un événement et qu'il représente un grand pas en avant, nous éloignant des enquêtes démographiques (groupes) pour nous rapprocher des individus. Il est important d'expliquer clairement au patient que le programme indique la probabilité qu'un événement se produise.

9- J'aimerais utiliser HeartScore®, mais je crains que l'utilisation du programme n'interfère avec la manière dont je traite mes patients.
Le programme en ligne HeartScore® n'a pas été développé pour remplacer le jugement clinique du médecin, mais plutôt pour l'appuyer et le compléter. Le programme en ligne HeartScore® n'interfère pas avec la manière dont vous devez traiter vos patients, ni avec le niveau de risque auquel vous commencez le traitement. Bien entendu, vous avez toujours le choix en tant que médecin. D'après les Recommandations Européennes de Prévention des maladies cardiovasculaires, il est recommandé de commencer un traitement si le risque sur 10 ans de décès par maladie cardiovasculaire dépasse 5 %. Chez les jeunes, il convient d'utiliser la table de risque relatif. Une simple saisie dans la case "age" peut permettre de modifier l'âge du patient. Si le risque à 10 ans dépasse 5 %, un traitement doit être prescrit.

10 - Quand HeartScore® sera-t-il mis à jour?
HeartScore® a été proposé aux sociétés membres de l'ESC. Des versions spécifiques à chaque pays seront développées en étroite collaboration avec les Sociétés Nationales de Cardiologie. Contactez votre Société Nationale de Cardiologie pour de plus amples informations sur le développement de HeartScore® dans votre pays ou rendez-vous sur : heartscore.org

11 - Je vis en dehors de l'Europe et je souhaiterais utiliser HeartScore® avec mes patients. Quel modèle dois-je utiliser ?
Les estimations des risques dans le programme en ligne se basent sur le projet SCORE qui inclut uniquement des données provenant d'Europe. Si vous souhaitez utiliser le programme en ligne dans des pays non membres de la ESC, cet usage se fera à votre entière discrétion et sous votre unique responsabilité.

12 - Quels types de patients bénéficieraient de l'utilisation de HeartScore® ?
HeartScore® est développé pour la prévention des maladies cardiovasculaires et peut être utilisé pour tous les patients, hommes et femmes, âgés de 40 à 65 ans qui vous consultent. Le logiciel internet HeartScore® peut être utilisé dans le cas d'un patient chez lequel un haut risque de développer une maladie cardiovasculaire pourrait exister ou afin d'obtenir une vue d'ensemble du profil de risque d'un patient accompagné de suggestions pour le modifier.

13 - J'ai des suggestions pour améliorer HeartScore®, qui dois-je contacter?
N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des suggestions

14 - Est-il possible d'utiliser HeartScore® pour la prévention secondaire des maladies cardiovasculaires ?

HeartScore® est exclusivement dédié à la prévention primaire. Le modèle SCORE utilisé pour le score de risque ne contient que des données provenant de personnes sans maladie établie. Cependant, comme défini dans les Recommandations Européennes de Prévention des Maladies Cardiovasculaires, les patients atteints de maladies cardiovasculaires établies présentent par définition un risque total élevé d'accident cardiovasculaire.

15 - J'aimerais utiliser HeartScore® pour des patients souffrant de diabète, mais HeartScore® n'inclut pas le diabète comme un facteur de risque indépendant. Comment prendre en charge ces patients ?
Les Recommandations Européennes de Prévention des maladies cardiovasculaires ne recommandent pas d'évaluer le risque chez les patients diabétiques. Étant donné le manque de contrôle du glucose dont ils souffrent, ils sont déclarés à haut risque et doivent donc être traités avec une intensité maximale. HeartScore® utilise les données de l'étude SCORE qui donnait une définition variable du diabète entre les 12 centres à l'origine des données. Le groupe SCORE cherche activement des moyens d'intégrer le diabète dans le modèle, mais il faudra un certain temps avant que cette tâche ne soit accomplie.

16 - J'envisage d'utiliser HeartScore®, mais je suis préoccupé par le fait que le logiciel n'intègre pas l'indice de masse corporelle comme un facteur de risque indépendant.
L'ajout de l'indice de masse corporelle (IMC) au modèle a été testé de nombreuses fois, ce qui a permis de conclure que l'IMC est un facteur de risque de MCV très faible. En outre, l'ajout de l'IMC n'améliore pas la capacité prédictive du logiciel.

17- J'ai remarqué que les prédictions du risque dans HeartScore® sont différentes de celles des tables de risque SCORE publiées.
Si vous comparez HeartScore® avec les tables publiées des lignes recommandations européennes sur la prévention des maladies cardiovasculaires, vous remarquerez de légères différences. Cela est dû à l'utilisation de deux modèles statistiques différents. Les tables publiées utilisent un modèle de Weibul avec des modèles spécifiques pour chaque sexe. HeartScore® utilise un modèle de Cox en considérant le sexe comme un facteur de risque. Si vous avez des doutes sur l'utilisation de HeartScore®, il est recommandé d'utiliser les tables publiées.

18 - Considérations du Patient
Le programme en ligne HeartScore® n'annule pas la nécessité de comparer les ressources d'un patient avec la charge de risque réelle. Si le patient se trouve dans une situation qui, à ce moment précis, exclut tout changement important dans son mode de vie, ou si le patient est caractérisé par plusieurs facteurs de risque non modifiables, le programme ne doit être utilisé qu'après un examen attentif. Pour certains patients, cette façon de présenter un pronostic personnel pour l'avenir peut sembler pesante. Rappelons que ce pronostic se fonde en fait « uniquement » sur des probabilités. Nous ne savons jamais qui évite réellement la maladie grâce au traitement. 

19 - Comment obtenir une version papier des nouvelles Recommandations Européennes de Prévention des maladies cardiovasculaires ?
Le document de synthèse et le texte intégral sont disponibles au format PDF dans la section « Guidelines» du site Internet de l'ESC. 

20 - pour quelle raison certains pays européens ont-ils été reclassés dans la catégorie des régions à faible risque ?

Le fait que la mortalité due aux maladies cardiovasculaires ait diminué dans de nombreux pays européens signifie qu'un plus grand nombre de pays entrent désormais dans la catégorie des pays à faible risque.

Si tout seuil est arbitraire et sujet à débat,dans ces recommandations, les seuils sont basés sur le taux de mortalité 2008 dû aux MCV et au diabète chez les 45–74 ans (220/100 000 chez les hommes et 160/100 000 chez les femmes).69 Cela définit 21 pays et marque un point où se trouve un écart appréciable avant le 22e pays (République tchèque).
Cette liste est établie sur la base des pays européens membres de la ESC.

Toutefois, plusieurs pays européens ne sont pas membres de la ESC parce qu'ils n'ont pas de Société nationale de cardiologie ou en raison de leur taille. En outre, le JTF a estimé qu'il était judicieux d'examiner également les pays méditerranéens qui sont membres de la ESC sans être strictement « européens » d'après la terminologie de l'OMS.

Pays à très haut risque : Certains pays européens présentent des niveaux de risque qui sont plus du double de la mortalité due aux MCV de 220/100 000 chez les hommes utilisés pour définir les pays à faible risque. Le ratio hommes/femmes est plus faible que dans les pays à faible risque, ce qui suggère un problème majeur pour les femmes. Même les tables à risque élevé peuvent sous-estimer le risque dans ces pays. Les pays où le risque de mortalité par MCV est supérieur à 500/100 000 pour les hommes et à 250/100 000 pour les femmes sont représentés en Figure 3. Tous les autres pays sont des pays à haut risque.

21 - Je n'ai pas trouvé de réponse à mes questions dans la FAQ. Que dois-je faire?
N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions au sujet du programme HeartScore® qui ne sont pas traitées dans la FAQ.